Archives de catégorie Gynécologie

ParCMA

Les symptômes de la ménopause

La ménopause, c’est quoi ?

La ménopause n’est pas une maladie, c’est un processus physiologique naturel qui marque la fin de la période féconde chez la femme. En d’autres termes, la ménopause signifie l’arrêt définitif des règles.

En moyenne, la ménopause survient à la cinquantaine. Néanmoins, chaque femme peut vivre sa ménopause plus tôt ou plus tard : il existe donc des ménopauses précoces (aux alentours de 40 ans) et des ménopauses tardives (après 55 ans).

L’hérédité joue un rôle important dans ce processus : l’âge auquel les autres femmes de votre famille ont été ménopausées peut donc être considéré comme une indication.

Comment reconnaître la ménopause?
Le diagnostic de la ménopause est très simple : vous n’avez plus été réglée depuis plus d’un an. Dans votre corps, vos ovaires ont libéré leurs derniers ovules et ne sécrètent plus d’hormones féminines.
Ce diagnostic doit évidemment être confirmé par votre gynécologue qui fera avec vous les examens nécessaires.

Pour savoir si vous êtes ménopausée, un test sanguin effectué auprès de votre gynécologue permet de mesurer le taux de FSH (l’hormone folliculostimulante). Selon les résultats de ce test, votre gynécologue pourra déterminer s’il est encore utile ou non de continuer votre contraception.

Quels sont les symptômes?

Très souvent, différents symptômes précèdent la ménopause durant une période de 4 à 5 ans. Mais c’est 2 ou 3 ans avant la ménopause qu’une femme entre en période de périménopause : les ovaires sécrètent des hormones et libèrent les ovules de manière irrégulière, ce qui peut amener son lot de conséquences sur le plan physique, mais aussi émotionnel.

Quels sont les traitements possibles?

Il existe des solutions pour apaiser les femmes particulièrement touchées et gênées par certains des symptômes précités :

Le traitement hormonal substitutif qui va remplacer les hormones qui font défaut suite à l’arrêt de l’activité ovarienne de la femme. L’objectif ? Rétablir un certain équilibre hormonal.

- Il existe aussi d’autres alternatives comme la phytothérapie, ou encore l’homéopathie.